Français | English
CATEGORIES
THE EDITIONS
ACTION
Texte size: A A A PDF XML
Categories

Stocker de l'hydrogène : le dioxyde de carbone comme vecteur d'hydrogène

10.03.2009

L'acide formique serait-il le futur vecteur d'hydrogène simple et parfait ? Une grande promesse !

 

Une nouvelle méthode très prometteuse propose d’utiliser l’acide formique (HCOOH) comme réserve d’hydrogène (H2). Le système développé repose sur la décomposition sélective de HCOOH en H2 et dioxyde de carbone (CO2) Cette catalyse est assurée par des composés basés sur du ruthénium solubles dans l’eau. Ainsi on a pu obtenir une production continue d’hydrogène d’une très grande pureté et cela, dans une large variété de pressions et dans des conditions expérimentales douces.

 

Les avantages principaux sont les suivants :

- Plus besoin de transport, ni de stockage d’hydrogène gazeux maintenu sous haute pression ou d’hydrogène liquide maintenu à basse température.

- Production d’hydrogène à la pression souhaitée, de 0.5 à 600 bar.

- Production d’hydrogène dans des conditions douces (25 - 120 °C) avec de très bons rendements.

- L’hydrogène produit est exempt de traces de monoxyde de carbone (CO < 3 ppm)

- L’hydrogène généré est facilement isolé. Le dioxyde de carbone peut être capturé et recyclé.

- Le générateur d’H2 est une machine indépendante, elle n’a besoin ni d’électricité, ni de conditions particulières, de température par exemple. Donc l’hydrogène produit est très  économique et écologique.

 

Plus d'information : Laboratoire de chimie organométallique et médicinale (EPFL - LCOM)

 

Contact : Dr. Gabor Laurenczy

 

Références :  [1] C. Fellay, P. J. Dyson, G. Laurenczy, International patent application, October 2006, [2] C. Fellay, P. J. Dyson, G. Laurenczy, Angew. Chem. Int. Ed. 2008, 47, 3966.

Dr. Gàbor laurenczy